Un coup dans l'eau....

Publié le par Patch

alain_fournier_-_le_grand_meaulnes.jpg                                                                                            (11ème livre du challenge ABC lettre "F")

Le grand Meaulnes d'Alain Fournier

Lire Le Grand Meaulnes, c’est aller à la découverte d’aventures qui exigent d’incessants retours en arrière, comme si l’aiguillon du bonheur devait toujours se refléter dans le miroir troublant et tremblant de l’enfance scruté par le regard fiévreux de l’adolescence.
Le merveilleux de ce roman réside dans un secret mouvement de balancier où le temps courtise son abolition, tandis que s’élève la rumeur d’une fête étrange dont la hantise se fait d’autant plus forte que l’existence s’en éloigne irrévocablement. (4ème de couverture  Ed. Le livre de poche)

 Mon avis :

Déroutant et dérouté, j’ai décidé de stopper net ma lecture à la 100ème page. Si j’ai accroché au début, par l’ambiance décrite, j’ai, au fur et à mesure de ma lecture, décroché par le ton, un peu léger, voire ennuyeux. Je n’étais capté par aucun des événements, aucune émotion, rien qui me permettait de me concentrer sur ce que je lisais. J’ai complètement « lâché prise » quant à l’histoire de cette « fête »...Déçu, je ne m’attendais pas du tout à ce genre de récit, mais plus à une histoire d’amour teintée de romantisme, avec un mélange de culottes courtes et de chaussettes mi-mollets, ce à quoi il ressemble d’ailleurs...mais je sais pas, peut-être cette fête pour moi est ce qui n’aurait pas dû être…Ou peut-être était-ce moi qui n’était pas prêt pour ce genre de lecture, pas le bon moment, trop d’idées préconçues. La page étant marquée, peut-être qu’un jour...

L’avis de Lilly et de Kalistina

Ne l’ayant pas fini, je remets quant au challenge ABC une nouvelle lettre "F" qui sera :

 

        Francesco d'Adamo - Iqbal un enfant contre l'esclavage (Ed le livre de poche)

 

 

       

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Moi, au contraire, j'ai été accrochée dès le début et j'y suis restée! Je l'ai trouvé extrêmement poétique...
Répondre
C
j'avais pas trop aimé non plus, assez ennuyeux c'est vrai, peut-être que ça a mal vieilli aussi...
Répondre
P
Salut chaouine, de retour? fini ce demenagement? et Nestor? comment allez vous tous? ouais bof le livre...tant pis...;o )
I
PS : Je suis un peu en retard pour ce commentaire, mais c'est indépendant de mon plein gré : ces derniers temps, il semblerait qu'over-blog soit à la ramasse...
Répondre
P
Ah? t'as remarqué aussi? c'est même plus la ramasse là...4 jours que je n'arrive plus à rien...je peux plus publier, répondre aux com', je dois refresh chaque fois que je réponds à un com', lent, la totale quoi...;o ))
I
Ne l'ayant pas lu dans ma jeunesse, j'avais décidé de combler cette lacune en cavances il y a quelques années en prenant ce bouquin dans mes valises. Ce n'est rien de dire que je me suis em****é. Je n'ai pas compris l'intérêt de l'histoire, je ne me suis attaché à aucun des personnages, je n'ai pas été sensible à son onirisme, j'ai trouvé ça vieillot et poussièreux, bref, la déception totale pour ce classique encensé par la majorité.
Répondre
P
Bon ben on est deux ;o )) ...je pensais passr pour un fou..;o )
M
Ah j'avais bien aimé ce livre là moi, que j'avais lu ado car c'était un livre de ma liste de seconde. Il faudrait que je le relise pour voir ;-)
Répondre
P
Ben disons que je m'attendais à autre chose, je m'étais trop fait une opinion de ce qui aurait "dû" m'attendre et j'ai été déçu...je le finirais peut-être un jour...;o )