Nouvelles...

Publié le par Patch

Kressman-Taylor---Ainsi-mentent-les-hommes.jpg Ainsi mentent les hommes de Kressmann Taylor

Quand la douleur ou le désarroi sont trop forts, quand les émotions nous bousculent, le bruit, l’odeur, le simple mouvement d’un arbre ou d’une source peuvent nous apaiser. Omniprésente dans ces nouvelles de Kressmann Taylor, la nature est la grande consolatrice.
Confrontés à un père tyrannique, à un professeur frustré, à des adultes qui mentent, les adolescents mis en scènes avec subtilité par l’auteur ne retrouvent leur équilibre profond que dans cette immersion hors des hommes.
Humiliation, remords, mélancolie, solitude scandent ces quatre histoires toutes banales, toutes simples, faussement simples, bien sûr, car elles cristallisent admirablement nos ambiguïtés et nos tensions. On reconnaît dans ces textes courts la sensibilité, la finesse d’analyse de l’auteur d’Inconnu à cette adresse, sa capacité de saisir à vif nos déchirures, nos blessures minuscules. (4ème de couverture Ed Le livre de poche)
 
Mon avis :

Ici quatre nouvelles qui mettent en avant des traits de caractère, plus ou moins pervers de notre conscient ou inconscient, de personnages à l’influence directe sur ceux qui subissent ces brimades ou autres actes déplacés. Qui montrent le combien peut-être important l’image que nous nous faisons de nous-mêmes, la parole et/ ou l’écoute d’un proche. Quatre nouvelles qui mettent en avant quatre sentiments bien définis, comme ceux que sont l’humiliation, le remord, la mélancolie et la solitude. Des histoires bouleversantes et détonantes de simplicités...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Je suis actuellement en train de lire ce livre, donc affaire à suivre, lol ! A bientôt ...
Répondre
P
Ok, ça marche, je viendrais voir si tu as aimé....;o )
H
J'avais beaucoup aimé et trouvé les personnages très bien décrits!
Répondre
P
Oui, c'est vrai, je me suis surpris tour à tour a haïr, comme a avoir de la compassion pour eux....
F
Il fait toujours partie de ma LAL, j'ai juste lu du même auteur "Ainsi rêvent les femmes" !
Répondre
P
Gambadou n'avait pas accrochée, et toi ?....
G
il y a la PAL, la LAL, comment dit-on pour un livre qu'on a lu ? Moi aussi j'ai beaucoup aimé ces 4 histoires. J'ai par contre été très déçue par son dernier paru : Ainsi rèvent les femmes. Des nouvelles qui ne m'ont pas accrochées...
Répondre
P
Euhhh, LL (livres lus? )...;o ) Je ne connais pas "Ainsi rêvent les femmes"...Celui-ci n'est pas non plus un livre culte...;o )
J
Déjà dans ma LAL!!
Répondre
P
Ah, moi il n'y était pas, achat impulsif lors des dernières courses...;o )