Prometteur...

Publié le par Patch

Sorj-Chalandon---Une-promesse.jpg                                                                              (14ème livre du challenge ABC lettre "S")

Une promesse de Sorj Chalandon

Le déni de la mort, celui du deuil, le refus de perdre un, ou plutôt deux êtres chers. Voilà ce qui va pousser Lucien à instaurer le rituel que va accompagner la promesse. Pendant dix mois, Lucien dit le Bosco, ancien marin, va convier six de ses amies proches, à veiller sur l’âme de son frère, Etienne, et de sa belle-sœur Fauvette. Pendant dix mois, à raison d’un par jour, ils vont franchir le seuil de cette maison de Mayenne, Ker-Ael, pour continuer à la faire vivre, à les faire vivrent....Ils ouvriront les volets, sonneront la cloche, allumeront les lumières, remonteront le coucou suisse, mettront la table, feront ou déferont le lit, mettront des fleurs....
Le but de ce cérémonial journalier en plus de celui du refus de la mort, étant de tromper cette lampe qui séjourne au grenier, celle dont la légende dit qu’elle capture les âmes des morts pour les retenir prisonniers....
Mais entre la vie et la mort il est une réalité, un vide, que l’on ne peut indéfiniment faire semblant d’ignorer...et la vie continuant, l’on doit parfois se résoudre à faire ses adieux…
 
A la fois profond, triste, tendre, douloureux, simple, attendrissant, "La promesse" de Sorj Chalandon est un arc-en-ciel d’émotions. Sans jamais verser dans le drame, le tragique, son récit nous amène au choix, qu’est celui de l’acceptation ou du refus, de la disparition d’un être cher, le choix de faire son deuil. Mais au final, par la main, il nous guidera vers ce qui doit être, la sage vérité que la vie continuant, il faut parfois tourner la page et admettre tout en poursuivant ce que doit être notre bout de chemin...et rangés comme des images, comme des photos dans un album, les souvenirs doivent rester le meilleur de ce qui fut....
 
 

Ce livre, magnifique, est le deuxième de cet auteur. Après "Le petit Bonzi" paru en 2005, il 19892.jpgs’est vu attribué le prix Médicis 2006 pour son roman "La promesse".  

Pour en savoir plus sur cet auteur prometteur, c'est ici...

L'avis de clarabel, celui d'Arsenik....

(Pour pouvoir mettre votre commentaire, cliquez sur le titre de ce billet pour qu'il apparaisse seul....)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci Patch de m'avoir permis de découvrir cet "arc en ciel d'émotions" qui fut un réel plaisir de lecture.
Répondre
P
De rien Véro', c'est un plaisir que de partager de tel moment...;o )
A
Bonjour Mr Patch , tu as raison on est encore jeune à 40 ans n'en déplaise à ma jeunette de 13 ans ... Pour répondre à ta question, non je n'ai pas lu ler de Sorj Chalandon. Pour l'instant, j'ai plusieurs livres en attente et je dois absolument en lire un, avant la fin de la semaine prochaine car je participe à l'énigme du dimanche soir sur le Biblioblog et le 18/03 c'est moi qui propose l'énigme.
Répondre
P
Oups, on est le 10 mai et je vois seulement ce commentaire qui date du 7 mars....désolé Anjélica...;o ) Bon ben à ce jour je n'ai toujours pas lu non plus le premier de Chalandon...
A
Je l'ai lu récemment et j'ai bcp aimé. <br /> Votre ressenti est très juste.
Répondre
P
Merci Anjelica....(euh, si je peux me permettre, vous pouvez me tutoyer, je suis encore un jeune homme, je n'ai que 40 ans...;op)....Je vais voir pour trouver le premier, sorti en 2005, tu l'as lu?
C
Ahhhh il est dans ma PAL et j'attendais un avis pour le lire ;-) je sais peu courageux de ma part mais quelque chose me retenait... Alors je vais m'y mettre!
Répondre
P
Tu ne le regretteras pas....très bon livre....original...;o )
J
En québécois, "tu roules" signifie que tu accomplis une grand charge de travail en peu de temps. Dans ton cas tu roules parce que tu en es au 14 ième et nous ne sommes qu'en mars...
Répondre
P
Ah, d'accord, (ces français ne comprennent jamais rien ;op), alors oui je roules....euh, à vitesse constante...;o )) (avec tous ces radars, s'agirait pas que  me fasse flasher!!)