Entre pardon et justice bafouée….

Publié le par Patch

R--v--rien-Rurangwa---G--nocid---1.jpg Génocidé de Révérien Rurangwa
Que vous dire ?
 Il est des livres, comme des paroles, des symboles qui nous ramènent à des époques noires, des actes commis que seule la honte qui en émane a le pouvoir de nous couvrir, nous Les hommes, seuls animaux dotés de la pensée…Ni excuse, ni pardon, pas d’oubli ni leçon….Et la mémoire ? Celle que nos anciens nous transmettent de génération en génération accompagnée du petit « Ne jamais oublier » ?…
Comme l’auteur le souligne dans son livre, sa mémoire, il y a eu, rien qu’au siècle dernier, celui des Arméniens (1915-1916), celui des Juifs (de 1940 à 1944), celui des Tutsi (1994), il rajoute à cette liste noire, celui perpétré par les Khmer rouges que les puristes ne reconnaissent pas comme tel….Je me permettrais de rajouter, même s’il ne s’agit que de « petit Génocide » ou de « simples massacres »de par les chiffres, les camps de la mort relativisé voir limite ignorée en Serbie, les massacres pendant la guerre de l’ex-Yougoslavie, les massacres de civils en Algérie, le massacre des 182 000 civils Kurdes tués à l’arme chimique lors de l’opération "Anfal" perpétré par Saddam Hussein en 87- 88….Tout dernièrement, les massacres au Darfour….
Non, ne jamais oublier nous semblent dire ces stèles à la mémoire tout de marbre vêtu…
Tous ces symboles qui, par leur présence dans le monde, ces témoignages de l’impensable, l’ensemble de ces vestiges transformés en musée contre l’oubli, sont censés nous permettre d’en tirer des enseignements moraux, pour que « le plus jamais ça » l’emporte…..
Mais à croire que le monde s’en tamponne….A croire que tant qu’on ne fera pas partie du prochain convoi, qu’on ne se retrouvera pas sous la machette, que le gaz moutarde ne frôlera pas nos narines, cela ne nous concerne pas….On crie un peu, on hèle par-ci par-là, on agite les bras et on sert pour les plus vicieux d’entre nous quelques « bonnes images spectacles » aux heures des repas….Femmes éventrées, gosses pleurant, mourant ou agonisant, voire les trois en même temps…Cadavres en état de décomposition, membres arrachés, et j’en passe…
Mais même là, blasés que nous sommes nous ne réagissons même plus, limite une larme pour se déculpabiliser histoire de compatir…. « C’est moche, honteux, « Il » devrait faire quelque chose… » Oui, mais quoi…Combien de fois ais-je entendu « Ah non, j’uis trop sensible, je peux pas voir ou lire ce genre de choses »….Oui, l’autruche….
Et puis après il y a ceux qui en auraient le pouvoir mais qui préfèrent parler intérêts avant tout….De leurs intérêts….Financier, camouflés sous quelques excuses soit disant diplomatiques…
 
L’auteur aurait pu nommer son livre sous le titre « Rwanda : chroniques d’un génocide programmé voire annoncé »….
Dès 1931, les Belges (colonisateurs de l’époque) rendent obligatoire la mention de l’ethnie sur les papiers d’identité…Ce seront les mêmes qui permettront aux Hutu de prendre le pouvoir en 1962…..des massacres à l’encontre de Tutsi ayant déjà eu lieu à cette époque…
En 1975, la France signe un accord avec le Rwanda concernant une aide en armement à hauteur de 4millions de francs par an….Avec un président qui est arrivé au pouvoir grâce au coup d’état qu’il aura perpétré deux ans auparavant !!
De 1990 à 1993, la France maintient une présence militaire sur place…..Et soutient le pouvoir du moment….
Fin 93, cette force laisse place à la MINUAR (Mission d’Assistance des Nations Unies au Rwanda) dirigé par le général Roméo Dallaire.
En avril 94, dès le début du génocide que l’on connaît, les Belges décideront de retirer leurs troupes du MINUAR (780 soldats) après la perte de 10 d’entre eux, et l’ONU en fera de même pour réduire les effectifs restant sous les ordres du Général Dallaire (et ce malgré ses supplications !!) pour réduire l’ensemble des forces présentes de 2500 à 270 hommes !!….
Restent les hommes de foi, qui, pour la plupart, n’auront pas attendu pour prendre leurs jambes à leur cou tout en oubliant pas, bien sûr, de semer quelques belles paroles bibliques à la volée…
L’abandon fut total….
Dans ce petit pays qu’est le Rwanda, pas de pétrole, pas de diamants, pas d’or…
Un petit groupe de bureaucrates venus pour évaluer la situation pendant les premières semaines du génocide auraient conclu par : « Nous recommanderons à notre gouvernement de ne pas intervenir, car les risques sont élevés, et il n’y a ici que des êtres humains »….
 
Sans commentaire…..
 
Le témoignage de Révérien Rurangwa, est malheureusement une fois de plus la preuve que l’homme, ne sait retenir de leçon de ce qui a fait son histoire, son passé…Il nous raconte avec force et courage, le massacre, celui de l’ensemble de sa famille qui a eu lieu sous ses yeux alors qu’il n’était encore qu’un enfant…..Il nous parle pour nous dire ce que furent ses derniers moments passés côte à côte avec celle qui lui a donné la vie, sa maman, comment avec elle et son dernier soupir s’est envolé sa foi….Comment il a vu ses voisins de toujours sombrer dans la plus noire des folies dont l’homme peut être capable, et découper l’ensemble de ses frères et ses sœurs…
Il tente au travers de ses mots, ceux d’un adultes meurtri de nous faire comprendre ce qu’a été, et de ce qu’est encore à ce jour son terrible calvaire….Celui d’une mort qui n’a pas voulu de lui et celui d’une vie dans laquelle sa place est difficilement supportable…..
 
 "Il y a des larmes plus douloureuses que celles que l’on pleure : Ce sont celles que l’on arrive pas à pleurer"
                                                                                            Bertrand Vergely
 

A LIRE…… 

Et si l'envie d'en savoir plus vous prenait.....
Le site de soutien à Révérien Rurangwa ici, l'association "Sentinelles" qui l'a aidé ici, et quelques sites pour la mémoire ici et .....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sibylline 13/11/2007 12:59

Dernière nouvelle: Jean Hatzfeld  vient d'avoir le Prix Médicis pour ." La Stratégie des antilopes "

Patch 14/11/2007 10:33

On devrait récompenser plus souvent ce genre de livres....

Sibylline 11/11/2007 14:46

Si le sujet t'intéresse, tu devrais surtout lire les 3 livres de Jean Hatzfeld qui traite très intelligemment du sujet .Je cite le commentaire du Bateau Livre: "Jean Hatzfeld  publie son troisième livre consacré au génocide du Rwanda. Le premier, Dans le nu de la vie, donnait la parole aux Tutsis ; le deuxième, Une saison de machette, interrogeait les Hutus ; voici le dernier, où sont réunis les victimes et les bourreaux." La Stratégie des antilopes "

Patch 11/11/2007 15:03

Excellent...merci pour l'info'....Je suis en train de terminer le pavé de Général Roméo Dallaire, commandant de la MINUAR, patron des casques bleus, qui raconte ce qu'il a vécu et surtout ce qui lui a été possible de faire en fonction des moyens inexistants qui lui ont été donnés....autant dire rien....Affligeant!!

boo 31/10/2007 11:03

patch que dire après toi ? si ce n'est que tu as raison à 100%, nous ne pouvons continuer.......

Patch 31/10/2007 11:54

Mais malheureusement cela se passe, et cela se passera encore.....;o (

Tiphanya 29/10/2007 00:18

Je suis du genre à dire "je ne veux pas voir ça, je suis trop sensible". Les images me marquent, les images me font peur.Alors je lis. Et j'ai lu ce témoignage de Révérien Rurangwa. Trop jeunes pour me souvenir des évènements, j'ai pris conscience de tout ce que c'était. J'ai même pris le temps de voir le film "Hôtel Rwanda" que je recommande car il dit les choses simplement, sans chercher à tomber dans le pathos.Mais ce qui m'a le plus frappé, ce qui reste dans me tête, ce sont les machettes. En lisant le livre, j'ai trouvé ça horible. Mais lors de mon premier voyage en Afrique, il y a 2 mois, j'ai vu des machettes, en vrai, dans les mains d'agriculteurs... et là toute l'horreur prend sens, prend vie, devient réalité.Je suis aussi de ceux qui disent "il faut faire quelque chose", car je suis de ceux qui ne savent pas quoi faire. Alors en attendant je lis et j'apprends...Mais si quelqu'un a une solution, à une suggestion pour enfin arriver à "plus jamais ça", alors je prends, je vous suis, jusqu'au bout !

Patch 29/10/2007 17:48

Je n'ai pas vu le film dont tu parles....Je ne suis pas trop télé ni ciné, je préfère la lecture, qui te laisse maître de ton jugement, ou il n'y a pas les images qui te pètent à la figure et qui peuvent parfois influer sur un jugement.....mais pourquoi pas un de ces jours....Oui, faire quelque chose...mais quoi....On pourrait peut-être déjà par commencer à arrêter de s'individualiser comme on le fait, se préoccuper de son prochain avec plus de vigueur et de rigueur, arrêter de ne voir que ses petits soucis du quotidien….Dire non, dénoncer, manifester notre indignation, face aux contrats de plusieurs millions d’euros sur la vente d’armement que la France passe avec les pays du reste du monde, pays qu’elle abandonne ensuite sans aucun scrupule….Il y a bien des personnes à la base qui fabriquent, produisent, conçoivent cet armement….Mais malheureusement l’armement rapporte, par millions, un milieu fermé, juteux, et certains, sans morale, n’hésiteront pas entre un gros chèque et quelques vies humaines…même s’il s’agit d’enfants….Il faut utiliser avec force les médias pour justement montrer ce que font ces armes, ces mines, mais tout en évitant le piège de la banalisation de la violence…..Nous devons nous souder, les uns aux autres, mondialement, pour enrayer ce fléau qu’est la production d’armes… On ne peut pas continuer à dénoncer tout ces actes de violence, ces attentats commis avec des armes que nous leur fournissons....c'est du n'importe quoi!

vespcondove 27/10/2007 05:12

merci d'etre passé, j'espère que ce fléau italien de taxer les blogs, s'arrete dans les Alpes.

Patch 27/10/2007 09:27

De rien vespcondove....j'éspère aussi, parce-que là ça devient n'importe quoi!!