Curiosité...

Publié le par Mme Patch

undefined


Luis Sepulveda - Le vieux qui lisait des romans d'amour


Quelle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai tourné la dernière page de ce roman…pourquoi surprise me direz-vous, et bien tout simplement parce que je possède une édition spéciale qui comprend « Le vieux qui lisait des romans d’amour », suivi d’un commentaire de l’auteur, puis d’une nouvelle inédite…Là vous êtes toujours en train de vous dire, mais pourquoi donc a-t-elle été surprise ? elle va nous le dire oui !
Et bien en fait je me suis rendue compte que ce roman était en fait bien plus court que je ne le pensais, à peine un petite centaine de pages, que le commentaire en fait à peine trois et que du coup, c’est la nouvelle qui prend la plus grand place…j’ai presque été déçue quand j’en suis arrivée à la fin de ce court roman donc…
Mais cependant, je n’ai pas du tout été déçue par son contenu, au contraire…j’avais lu pas mal de critiques sur ce livre et une m’avait marquée plus que les autres, (la personne concernée se reconnaîtra peut-être car j’avoue que je ne me rappelle plus de qui il s’agit) simplement parce qu’elle disait qu’elle avait été déçue car elle ne s’attendait pas du tout à ce contenu essentiellement par rapport au titre…elle s’était faite une idée bien précise, s’était imaginé un tout autre contenu et l’histoire l’avait dérouté…
Je me suis donc plongée dans ce roman sans a priori, et en essayant de me faire le moins d’idées préconçues possibles…et ç a marché, j’ai adoré d’où ma déception lorsque je me suis rendue compte que ma lecture devait s’arrêter bien plus tôt que je ne l’avait prévue (là vous me direz : mais finalement, tu en avais des a priori, tu pensais que le livre serait plus long ! Bon hein, on ne chipote pas s’il vous plaît !)
Du coup, j’ai bien envie de ne pas vous raconter le contenu de ce roman, de vous laisser dans le flou, de vous donner envie de le lire, juste par curiosité, ça change, non ?
Bon allez, juste pour vous mettre l’eau à la bouche, le quatrième de couverture :
 
« Ses romans parlaient d’amour avec des mots si beaux que, parfois, ils lui faisaient oublier la barbarie des hommes »
 
A suivre, le billet sur la nouvelle « Le Neveu d’Amérique »…
 

 

Commenter cet article

Nicolas 03/07/2009 22:25

Très bon roman, original, exotique, bien écrit... à lire et relire.

Laeti 11/05/2008 21:54

Bonsoir, je suis une petite nouvelle!J'ai beaucoup entendu parlé de Luis Sepulveda et tu me donnes envie de le lire. Ah, passion des livres quand tu nous tiens :p!A bientot, j'espère

Mme Patch 15/05/2008 21:00


Et bien bienvenue et désolée pour ma réponse un peu tardive, mais malheureusement il n'y a pas que les loisirs dans la vie et d'autres occupations monopolisent mon temps...;o)


nath 21/02/2008 07:29

Je note avec enthousiaste ce titre ... Hum, en plus j'aime beaucoup la couverture de ce roman ! Bises

Mme Patch 21/02/2008 17:16

C'est vrai qu la couverture est attrayante...et contrairement à celle que j'avais, elle est subjective...;o)

BenoitD 18/02/2008 10:45

Bonjour,je viens de commencer ce roman suite à ton article encourageant.Et je ferais aussi une critique sur mon blog.Je t'invite aussi à y venir faire un tour car je pense qu'une surprise t'y attend.. Oui, je sais, encore un tag...Allez, courage et à bientôt,BenoitD

Mme Patch 19/02/2008 10:51

Et bien je suis ravie de donner envie avec mes billets...et j'arrive...;o)

Gaël 16/02/2008 00:50

Mais il faut avouer que le titre est quand même un traquenard, car il n'annonce rien du roman, et n'apporte pas grand'chose au personnage évoqué dans ledit titre non plus, d'ailleurs!

Mme Patch 16/02/2008 13:15

Complètement! Et c'est ça que j'ai apprécié ;o))