Casse-tête...

Publié le par Mme Patch

 

Nathalie Rheims - Le chemin des sortilèges

 

 

Comment réussir à démêler le vrai du faux ? Où s’arrête le rêve et où commence la réalité ?

C’est dans cet obscur questionnement que nous entraîne ce huit-clos, dans l’intimité d’une jeune fille devenue femme qui se retrouve face aux secrets qui ont bercé son enfance, face à Roland… Elle décide, dix ans après son départ, de le retrouver, de comprendre pourquoi il est parti alors qu’il l’avait vue naître et qu’il l’avait toujours soutenue.

Quand elle le retrouvera, dans une petite maison loin de tout, elle se verra confrontée à ses peurs, à ses doutes. Il lui sera difficile de parvenir à faire la différence entre ses cauchemars et les évènements de ses journées. Ses souvenirs ressurgiront à travers les contes de fées qui apparaîtront mystérieusement chaque matin.

Un long chemin de prise de conscience, une approche douloureuse de la vérité, un secret bouleversant à accepter et surtout l’acceptation d’une troublante réalité…

Comment réussir à s’en sortir indemne et à ne pas sombrer dans la folie ?

Un huis-clos très angoissant, perturbant, dérangeant, qui nous fait nous torturer les méninges pour essayer de démêler ce casse-tête…un secret qui finit par nous ronger nous aussi.

Commenter cet article

Aliénor 02/02/2009 17:19

J'ai lu des critiques très diverses...je reste indécise.

sylvie 12/12/2008 14:31

J'ai bien aimé ce livre qui parle des douleurs de l'âme avec beaucoup de délicatesse et nous fait parcourir doucement le cheminement d'une personne entre rêves, cauchemars, contes et réalité pour parler à ses fantômes.

Karine :) 06/12/2008 00:15

J'ai mieux aimé que Bluegrey... mais pour reste de son commentiare, je pourrais faire du copier-coller!!!

BlueGrey 03/12/2008 11:03

Ce livre ne m'a franchement pas convaincue : le style de Nathalie Rheims n'est pas désagréable, mais j'ai trouvé son récit inabouti et l'utilisation des contes de fées très superficielle...

Florinette 02/12/2008 15:42

J'ai bien envie de lire ce livre, mais au fond de moi, je reste sceptique sur le fait qu'il me plaise...