Sourire factice...

Publié le par Mme Patch

 

                                             Sylvain Augier - L'instant où tout a basculé


Sylvain Augier, tout le monde le connaît, de nom en tout cas. Moi personnellement, je le connais grâce à « Faut pas rêver ». Je n’ai jamais été assidue, mais j’ai toujours trouvé le concept sympa. Mais ici, dans ce témoignage, nous nous retrouvons plutôt dans un véritable cauchemar. Je n’avais pas entendu parler du terrible accident qui a bouleversé la vie de Sylvain Augier, peut-être étais-je trop jeune à l’époque…


Tout commence le 24 Août 1988, le jour où Sylvain Augier aurait du mourir dans un terrible accident de parapente. Va suivre une longue convalescence, des choix draconiens car son pied  a durement souffert et la gangrène guette…Mais Sylvain ne veut pas perdre son pied il ne veut pas être amputé…
Cette décision irrévocable l’entraînera dans un engrenage de dépression et d’accoutumance à la morphine.

 Ce livre n’est pas seulement le témoignage d’un accident mais également une sorte de biographie qui nous raconte les angoisses incessantes de cet animateur pourtant toujours si souriant. Il nous raconte combien il a besoin, toujours, de se mettre en danger, de prendre des risques toujours plus importants, d’être sans cesse occupé.
Il nous raconte sa solitude aussi, l’absence alors qu’il est toujours très entouré.

Un récit bourré de contradictions qui nous parle de sa volonté de vivre, lui qui a frôlé tant de fois la mort presque volontairement. Il nous parle de sa descente aux enfers à cause d’une douleur lancinante, de son accoutumance aux antalgiques puis à la morphine, toujours plus et plus souvent.
 Il nous parle de toutes les rencontres décisives qui ont fait sa vie et qui l’ont conduit vers les bons ou les mauvais chemins.

Un témoignage qui m’a beaucoup touché, que j’ai trouvé très courageux et qui m’a appris beaucoup de choses.

Commenter cet article

Nath 09/03/2009 07:37

Il y a bien longtemps que je ne suis pas venue par ici... J'avoue que cette lecture me tente mais je n'ai pas encore croisé ce livre à ma grande librairie... Bisous à tous

EUPHRASIUM 14/02/2009 11:00

Bonjour,
Je soumets  mon roman à votre critique.
"Emma ou la rage de vivre"
Editions Amalthée.
https://www.zizole.blogs.psychologies.com/EUPHRASIUM
 
Référencement en cours. Pour ceux qui le désirent: commande possible déjà à la FNAC.
Voir lien ci-dessous.
http://livre.fnac.com/a2620536/E-Calmont-Emma-ou-la-rage-de-vivre?OriginClick=yes
http://www.fnac.com/redir/emailing.asp?PRID=2620536
Et à :
http://www.cdiscount.com/search/calmont%20euphrasie/s-105.html?navid_nav=101
« Ils disposaient d’eau et d’une étendue de terre. De quoi avaient-ils besoin d’autre pour vivre ? Mais rien, absolument rien pour le moment. »
Emma à neuf ans. Avec ses joies et ses questionnements sur la vie, elle mène une existence au cœur d’une rizerie, en compagnie de ses camarades. De l’école à l’église, sans oublier les fêtes au village, camaraderie, amitié, solidarité, combativité dans le respect sont peintes comme des armes inoffensives et indispensables au bonheur ! Emma ou la rage de vivre s’ouvre sur un hommage aux ancêtres. Dans cet ouvrage, humanisme et optimisme sont mis en valeur , il s’agit d’une véritable philosophie de la vie.
 
Résumé:
Le passé dessine les contours du futur. Ainsi l’histoire ici racontée dans Emma ou la rage de vivre s’ouvre-t-elle sur un hommage aux ancêtres.  En 1624, un groupe d’hommes, fuyant des guerres, s’élance à la recherche de terre pour construire un village de paix et d’unité.
De ces ancêtres audacieux et acteurs de leur vie, naît Emma dix-sept générations plus tard. Héritière de ce passé de braves hommes, dotée d’une curiosité à toute épreuve, Emma nous est présentée dans sa relation à la vie.  Emma et ses camarades s’approprient le monde des adultes et évoluent à leur aise. A la rizerie, aux fêtes du village, au bal des collégiens, au marché, à l’école, dans les grands événements de la vie telles la maladie, la mort, Emma et ses amis sont sous nos yeux, toujours comme des acteurs selon leur degré de compréhension. Rien ne les freine. Dans leur monde, on peut parler même aux oiseaux. Oui, tout devient possible avec Emma et ses camarades. Les pluies diluviennes qui les gardent à l’école pour une nuit sans crier garde, donnent lieu à des mises en scène de joie. Et tous sont entraînés dans de tels élans quelles que soient les circonstances.
Des enfants, mais des enfants tout à fait raisonnables comme des adultes, on dirait. Emma nous mène dans un monde d’éveil et émerveillement  en toute chose. Et la curiosité, l’amitié, l’émulation, la joie, le respect de l’autre … donnent accès au bonheur immédiat. L’émerveillement et la curiosité qui animent ces enfants semblent prolonger ce bonheur dans le futur. En cela, Emma ou la rage de vivre est un ouvrage axé sur l’humanisme et l’optimisme. Les aptitudes à ces valeurs se retrouvent ou en tout cas, sont accessibles aux enfants de tous les pays. Aussi pouvons-nous dire que Emma ou la rage de vivre est un ouvrage résolument tourné vers le futur et sur le monde.
 

Florinette 28/01/2009 12:35

Je le connais en tant qu'animateur, mais je ne savais pas que derrière ce sourire se cachait une telle souffrance...Bonne journée Mme Patch, bisous !

Fanyoun 24/01/2009 11:18

Bonjour Mme Patch,Je viens juste de recevoir le livre de Augier cette semaine dans le cadre d'une opération de "Chez les filles" pour en faire une critique. Dubitative car je me suis dit "encore un qui écrit un bouquin pour faire parler de lui"... Ton avis me laisse entrrevoir ma lecture sous un autre angle. Je reviendrai chez vous Mr et Mme pour vous dire ce que j'en ai pensé.