Terroir...

Publié le par Patch :0055:

La couleur du bon pain de Gilbert Bordes

Non, le vieux Valentin ne laissera jamais sa ferme, ses terres et le plus beau troupeau de la vallée à cet adolescent tombé du ciel qui débarque un jour en Corrèze après le décès de sa fille. Car Grégory, son petit-fils, son héritier, aussi gentil et bien élevé soit-il, est noir.

La rencontre est abrupte entre le vieil homme et le garçon de la ville soudain plongé dans un autre siècle. Grégory se heurte aussi à la stupidité raciste des villageois et des enfants de son âge. Mais, à la ferme, il se sent très vite chez lui. Stupéfait, son grand-père le surprend à soigner les bêtes, traire les vaches et prendre qoût aux travaux des champs. Peu à peu, Grégory va apprendre à devenir un vrai Corrézien...Parviendra-t-il à gagner le coeur de Valentin? (4ème de couverture Ed. Pocket)

 

L’auteur traite ici d’un sujet délicat. Les préjugées qui se font souvent dans les coins de nos campagnes reculés où tout ce qui n’est pas habituel, commun, ce qui est rare, ce qui peut être choquant ou provocant fait peur. Tout ce que l’on ne connaît pas n’est pas le bienvenue et est perçu avec une grande méfiance. Où si l’on veut gagner la sympathie et l’estime des villageois les preuves sont à faires. L’étranger, s’il est accueilli avec un sourire souvent contenu, est vu très rapidement comme l’intrus, sur qui la curiosité va s’abattre afin de pouvoir cerner celui qui ose venir troubler cette sérénité, cette paix établit avec les années d’habitudes. Le racisme y est souvent plus significatif que dans les villes, car les populations étrangères sont très peu nombreuses, voir inexistante…. Et là encore la différence forcera la méfiance à s’établir, à redouter celui que l’on ne connaît pas, et surtout qu’on ne reconnaît pas ni dans sa façon d’être et de vivre….Mais le paradoxe veut que l’hospitalité est bien plus prononcé en campagne qu’en ville….Et bien souvent, une fois l’étranger accepté au sein de la "communautée", l’entraide devient alors très rapidement une règle d’or à laquelle aucun ne saurais se soustraire, tout le monde se connaissant, nul souvent ne saurait refuser un « p’tit coup de main » au voisin…Et c’est très bien ainsi…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
j'ai bien lu le silence de la mule , la neige fond toujours au printemps ainsi que le voleur de bonbon, j'aime beaucoup cet auteur que je rencontre tout les ans à une foire aux livres, c'est quelqu'un de très sympa en plus.<br /> Ne me cherche pas , je n'ai pas de blog mais je repasserais te faire des petits coucous de temps en temps.
Répondre
P
Arf, tu as eu la chance de le rencontrer, et tous les ans en plus? Chanceuse ;o )) J'aimerais bien le croiser un jour, peut-être qui sait? ça marche pour ton blog....Alors à bientôt....et merci pour ta visite ;o ))
A
Bonjour,<br /> J'ajoute un lien sur ton blog car je crois que la place prépondérante que prend la lecture dans ma vie présente, me pousse à créer une passerelle entre lectrices... <br /> Je dois écrire un billet sur "cousine K"... incessamment sous peu.<br />  
Répondre
P
Merci, honoré je suis.....;o )  Je viendrais lire cela ....incessamment sous peu alors....;o )Si ça cause "Khadra" patch est toujours là....;o  )
P
j'adore Gilbert Bordes, celui'ci est pour le moment mon préféré.
Répondre
P
Tu as lu "Le silence de la mule"? , ou "La neige fond toujours au printemps"?"Le voleur de bonbons" est bon aussi...En fait j'ai du mal à choisir...;o ) Un nouveau est sorti récemment....J'aime bien cet auteur, il a une façon d'écrire qui me plaît....<br /> Tu as un Blog où on peu te rendre visite Pom'?
ah oui! c'est dur de s'y retrouver.. il faut arriver à les hiérarchiser tous ces bouquins...dur dur!
Répondre
P
Surtout qu'à force d'en acheter les priorités de lecture changent...;o )
j'en avais entendu parler en bien il y a quelque temps, mais l'avaisoublié, comme beaucoup de titres de livres... il y en a tellement!<br /> cette fois-ci je le note!
Répondre
P
Oui j'en ai aussi un plein calepin, pas toujours evident de s'y retrouver...;o )