Force et amour...

Publié le par Mme Patch

 Je parle de Laëtitia Bohn-Derrien

Atlanta, automne 1999. Le congrès mondial des cardiologues vient de débuter. Laetitia, 33 ans, responsable des relations publiques d’un laboratoire pharmaceutique accompagne les spécialistes français. Des journées frénétiques, jusqu’à ce qu’une migraine redoutable l’oblige à s’allonger. Elle ne se relèvera pas…

Laetitia est en locked-in syndrom. Enfermée dans son corps. Seul un clignement de paupières lui permet de communiquer. Le staff de neurologues américains est persuadé qu’elle va mourir. Mais c’est compter sans le combat que cette femme exceptionnelle est capable de mener.

Sa force et l’amour de sa famille vont accomplir un miracle.

Un mois plus tard, Laetitia bouge une phalange. Aux Etats-Unis, elle devient un cas jamais vu. Cette jeune mère aimante s’est battue, chaque jour, pour s’occuper à nouveau de ses fils. L’année dernière, elle a même repassé son permis de conduire…

 

Mon avis :

Quels mots utiliser pour décrire ce témoignage ? Courage, amour, foi en soi...je me suis retrouvée bouleversée par ce récit, par la volonté de cette femme, par les différents extraits des interviews de l’entourage de Laetitia...On se surprend à se mettre à la place de cette mère (d’autant plus quand on l’est), qui ne verra pas ses deux fils pendant quatre-vingt-quatre jours.

On se révoltera contre cet accident qui encore aujourd’hui n’a pas de réelle explication...on se dit que ça pourrait nous arriver sans prévenir comme à Laetitia...Vous l’aurez compris, rien qu’en lisant le quatrième de couverture, ce récit est parfois révoltant, parfois émouvant, parfois tragique...et même si l’issue est bien au-delà des espérances de tous les médecins que Laetitia a pu rencontrer, elle gardera des séquelles de cet accident, se retrouvera diminuée physiquement…et ne vivra plus jamais comme avant. A ne lire qu’avec un moral d’acier...

           Mme patch

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'avais vu l'auteur en interview et j'avais été époustouflée! quel courage!
Répondre
M
C'est vraiment le sentiment le plus fort dans ce témoignage...le courage...on se demande si on pourrait être aussi fort, si on y arriverait...c'est une grand leçon...
E
Oh la la ! Ce livre n'est vraiment pas fait pour moi !
Répondre
M
Ca je peux comprendre ;o)
G
Je ne sais pas si tu avais lu "le scaphandre et le papillon"  de Jean Dominique Bauby, qui a était atteind du même syndrome, mais qui n'en n'est pas revenu. Il avait dicté son récit en clignant juste des paupières. Très beau texte que je te recommandes (mais deux à la suite, ça fait un peu beaucoup!!!)
Répondre
M
Je ne l'avais pas lu mais Laetitia Bohn-Derrien en parle souvent dans son témoignage mais je ne sais pas si je vais m'aventurer à le lire parce que déjà là ça ne se finit pas "mal" et j'en suis sortie assez bouleversée... ;o)
A
J'avais lu une interview de Laetitia dans Elle, quand son livre est sorti. C'était déjà émouvant, alors le bouquin ça doit être quelquechose! Moi, avec des angoisses hypocondriaques difficiles à surmonter, je ne lis pas ce genre de témoignage.
Répondre
M
Ce livre m'a beaucoup touché mais c'est vrai que ça m'a aussi provoqué des angoisses...je pense qu'il faut savoir que cela existe, que cela peut nous arriver mais il ne faut pas abuser de ce genre de livre ;o)
A
Ton billet, Madame Patch, me fait penser à ces success stories à l'américaine, tout en optimisme et cran en technicolor.<br /> Ca n'est pas une critique de ma part, au contraire. Il en faut, des témoigages comme ça, dans le monde dans lequel on vit. Je ne sais pas si je lirais ce livre, sûrement que non, même, mais au moins, je sais que ça existe et c'est déjà beaucoup.<br /> Clic du week-end.<br />  
Répondre
M
C'est pour ça aussi que je l'ai lu...pour me rappeller que des choses comme ça peuvent m'arriver sans crier gare...;o)