Un drame à travers le temps....

Publié le par Mme Patch

John-Irving---Une-veuve-de-papier.jpg Une veuve de papier de John Irving

Eté 1958.
 Eddie O’Hare se retrouve engagé pour un petit boulot d’été hors du commun, celui d’assistant d’un écrivain pour enfants renommé, Ted Cole…Ce travail dont il ne peut trouver de description réelle s’avèrera plus intéressant et troublant que prévu par notre jeune homme. En effet, la femme de Ted Cole, Marion, de vingt-trois ans son aînée finira dans ses bras, mais pas forcément par hasard comme on pourrait le croire …Si Eddie découvrira l’amour lors de ce séjour chez les Cole, il y découvrira également une histoire et un passé tragiques…Ce couple a perdu quelques années auparavant ses deux fils lors d’un accident, et même le troisième enfant qu’ils ont eu par après, Ruth, âgée de quatre ans, ne suffit pas à étouffer e chagrin de cette mère…Leur résidence est remplie de photos des deux garçons et a petite fille est élevée avec le fantôme de ses deux frères qu’elle n’a jamais connu…ils prennent tellement de place aussi bien dans la maison que dans l’esprit de leur mère que Ruth ne fera pas le poids…
Automne 1990.
Ruth est devenue une romancière célèbre. Eddie, lui, a publié quelques romans sans peu de conviction, et après s’être perdus de vue pendant toutes ces années ils vont de rencontrer à nouveau…Ruth, bien que riche et célèbre ne cesse de se chercher suite à ce passé tragique et elle attend de cette rencontre avec Eddie, qu’il lui apporte des réponses et ce pour pouvoir vivre sa vie pleinement sans se poser sans cesse des questions sur le fait d’être une bonne mère ou non…Eddie quant à lui n’a cessé d’aimer Marion et lui voue une admiration sans tâche…de sa liaison avec elle, il a d’ailleurs gardé l’attrait pour les femmes plus âgées que lui. S’ils ne vont pas forcément trouver les réponses à leurs questions, Eddie et Ruth vont du moins trouver chacun à leur manière un apaisement à se rencontrer et ne vont plus se quitter…
Automne 1995.
Nous faisons la connaissance plus approfondie de Harry Hoekstra, qui vous l’apprendrez en le lisant est très proche de nos protagonistes et surtout de Ruth. Harry est policier et proche de la retraite…une de ses enquêtes dont il veut absolument retrouver le témoin depuis cinq ans le laisse toutefois sur sa faim et par une suite d’évènements inopinés il réussira à obtenir ce qu’il cherche depuis si longtemps…
 
Ce roman est mon premier de John Irving et si je l’ai abordé par simple curiosité pour cet auteur connu, je n’ai pas du tout été déçue…Quelques passages de ce « pavé » de 650 pages m’ont bien paru un peu longuets par tous les détails précis de nom de rue, de stations de trains, mais le sujet est tellement captivant et tellement varié que l’on ne peut que se laisser emporter par ce livre…J’ai beaucoup aimé la transposition dans le temps des personnages, qui commence lorsque Ruth a quatre ans et qui finit quand elle en a quarante et un…cela nous permet de voir les conséquences d’actes qui peuvent paraître anodins ou sans importance, mis qui ne le sont jamais en vérité…

J’ai également beaucoup apprécié le style de John Irving, son humour, sa façon d’écrire, de faire de tout petits chapitres avec un titre à chaque fois évocateur de ce qui va se dérouler…bref, je pense que vous avez bien compris que je vous recommande vivement cette lecture si vous ne connaissez pas encore l’auteur…

L'avis de Clochette....

                Mme patch ;o )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
je n'ai pas eu ta patience, la longueur de certains passages m'ont ennuyé, j'ai essayé d'autres livres de cet auteur mais j'ai pas du tout accroché.
Répondre
M
Après, c'est une histoire de goût bien évidemment...moi aussi he trouve qu'il y a quelques longueurs, mais le style m'a vraiment plu et j'ai accroché, c'est tout ;o)
C
Encore un livre qui fait partie de ma LAL ! Je n'ai rien lu de John Irving, quelle honte ; o )
Répondre
M
Il n'y a pas de honte à avoir, il y a tellement de bons auteurs...J'espère qu'il te plaira ;o)
F
Un auteur qui me tente bien également ! ;-)
Répondre
M
N'hésites pas, je n'ai pas été déçue ;o)
B
J'ai lu l'oeuvre de dieu la part du diable. J'avais aimé donc je note celui-là.
Répondre
M
Et moi je note le tien ;o)
A
Si tu as apprécié ce roman, je te conseille vivement "le monde selon Garp", du même John Irving ou encore "hôtel New Hampshire"...<br />  <br />  
Répondre
M
Je note, je note, merci ;o)